Pratique de la religion du patient en établissement de santé

Chaque année, la Clinique du droit se saisit d’une thématique issue de la société civile afin d’effectuer un projet de « recherche-clinique ».
Il s’agit pour les étudiants d’un enseignement leur permettant de replacer un problème juridique dans son contexte social et d’apporter un point de vue juridique et des solutions concrètes sur un problème de société.
Durant l’année 2018-2019 les étudiants de la clinique du droit issus du Master 2 Droit de la santé, sous la supervision de Cécile CASTAING, Maitre de conférences en droit public-HDR, ont étudié la pratique, pour le patient, de sa religion durant son séjour dans un établissement de santé.

Si beaucoup d’études se sont intéressées au devoir de neutralité des agents publics ainsi qu’à l’articulation du traitement médical et des croyances religieuses, le thème de la pratique de la religion par le patient durant son séjour restait un sujet à étudier.

Il s’agissait en effet d’étudier précisément la problématique  des repas, des lieux de culte présents dans les établissements de santé ainsi que la pratique des rites, par exemple funéraires.

Pour cela, les étudiants ont créé trois instruments  un questionnaire destiné au personnel des établissements de santé, un questionnaire destiné aux patients et une fiche « entretien » pour interroger les directeurs d’établissements et les aumôniers.

Les recherches ont été menées au sein de quatre établissements de santé de la Gironde.

Le rapport final transmet les résultats de cette analyse ainsi que des recommandations concrètes proposées aux acteurs concernés par cette problématique.

Le rapport final de cette étude est téléchargeable ci dessous :

 La pratique de la religion durant le séjour du patient dans un établissement de santé_RAPPORT FINAL JUILLET 2019